Le Journal de Bridget Jones, Helen Fielding

Bridget Jones, femme active et célibataire de 29 ans, consigne les déboires de ses journées dans un journal. Chaque jour est l’occasion de faire le point sur son poids, les cigarettes fumées, l’alcool et les calories ingurgitées. Sa préoccupation principale reste le sexe opposé : les hommes qu’elle rencontre lors de ses dérives, des hommes souvent casés, névrosés ou alcooliques, et Daniel, son patron dont elle est secrètement amoureuse et dont elle peut attendre passivement des heures durant le coup de fil, quand elle ne croule pas sous l’avalanche de ses mails.

Le Journal de Bridget Jones a 20 ans mais il n’a pas pris une ride. Sa maladresse nous fait rire et son manque de confiance en elle-même nous émeut toujours autant. Le roman a tout de cet humour anglais à la fois grinçant et décalé. Bridget surveille son poids et se console de son célibat dans un vieux pyjama avec un verre de vin. Elle attend désespérément qu’un homme entre dans sa vie mais la situation dégénère toujours. L’héroïne nous touche d’autant plus qu’on a toutes un petit côté Bridget en nous. Le récit sous forme de journal intime, et donc à la première personne, crée une proximité et on a l’impression d’être une petite souris dans le quotidien de Bridget. L’histoire d’amour est un peu gnan-gnan et certains personnages sont clichés, mais c’est aussi ça qui est agréable en littérature : ne pas toujours se prendre au sérieux !

Le parallèle avec Orgueil et Préjugés de Jane Austen est avéré : bien que Bridget Jones n’ait rien d’Elizabeth, le personnage de Marc Darcy présente de nombreuses similitudes avec le méprisant Fitzwilliam Darcy et Daniel Cleaver avec Georges Wickham.

Ce roman est classé dans la catégorie des « chick-lit » ou encore « chick-litterature », littéralement « l’écriture de poulette » qui désigne un roman humoristique à l’intrigue sentimentale écrit par une femme pour un public féminin. Ne faisant pas partie du public aguerri à ce genre littéraire, je ne peux que supposer que le journal de Bridget Jones a sans doute quelque chose de plus que les autres pour s’en être ainsi démarqué avec un tel succès qu’il comptabilise des millions de lecteurs.

Film réalisé à partir du roman : (cliquez sur l’affiche)

 

Je partage !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 5 =