cyrano de bergerac edmond rostand

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Provoqué par un fâcheux, Cyrano se moque audacieusement de lui-même et de son nez, objet de sa disgrâce. Séduire Roxane ? Il n’ose y songer. Mais puisqu’elle aime Christian, un cadet de Gascogne qui brille plus par son apparence que par ses reparties, pourquoi ne pas tenter une expérience ? « Je serai ton esprit, tu seras ma beauté », dit Cyrano à son rival. « Tu marcheras, j’irai dans l’ombre à ton côté. » Christian ne s’y trompe pas ; à travers lui, la belle Roxane en aime en fait un autre. Et Cyrano, s’il entrevoit le bonheur un instant, ne peut oublier son physique ingrat… Un jeu étrange, et dangereux.

 

Mon Dieu, que dire d’un tel chef d’œuvre ? Faudrait-il en lister toutes les réussites ? Je me lance ! Cyrano de Bergerac est d’abord l’histoire d’un homme laid à cause d’un nez trop long qui aime une belle jeune femme, toutefois précieuse. La belle Roxane n’aime que les belles paroles mais veut aussi un bel homme pour les lui clamer. Christian, jeune homme beau mais sot, demande de l’aide à Cyrano pour séduire Roxane, cousine de l’homme au grand nez. Cyrano, amoureux de la coquette, n’a aucun mal à trouver les mots justes puisque son cœur est aussi enflammé que celui de Christian qui n’arrive pas à s’exprimer.

L’histoire est donc belle et désespérément romantique puisque l’amour de Cyrano est impossible. Le style romantique du XIXème siècle se caractérise en effet par un héros qui veut atteindre un idéal – ou une femme – mais dont la poursuite est d’avance vouée à l’échec. Cyrano ne dit-il pas lui-même «  C’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » sachant que ses mots déclamés à Roxane n’auront jamais l’effet escompté pour lui-même mais uniquement pour Christian.

Deuxième aspect magique de la pièce : les personnages. Savoureux dans leur archétype : Roxane, la belle idiote, Christian, le bel idiot et Cyrano, le laid intelligent (pour faire simple).

Ensuite, il y a le déroulé : Roxane tombe amoureuse des mots de Cyrano mais, pensant qu’ils viennent de Christian, c’est lui qu’elle croit aimer.

Spoiler 

La dernière scène est particulièrement marquante : Cyrano révèle (malgré lui ?) à Roxane qu’il était le nègre de Christian et Roxane comprend alors qu’elle n’a aimé que l’âme de Cyrano alliée à la beauté de Christian. Finalement, avec le temps, laisserait-on de côté nos exigences de jeunesse et deviendrait-on raisonnable ?

[collapse]

Enfin, le style : Edmond Rostand écrit une pièce entière en vers que l’on comprend et que l’on peut apprécier sans les références à la mythologie antique (comme chez Racine…). Les vers sont entêtants et faciles à retenir. On ne se lasse pas de la tirade du nez, de la confidence dans la pâtisserie,  de la scène du balcon et, ma préférée, de la tirade finale de Cyrano.

Une pièce à faire découvrir dès le collège, puisqu’elle est facile à comprendre et à agréable à lire.

 

Film réalisé à partir de la pièce : (cliquez sur l’affiche)

Je partage !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =