Harry Potter à l’Ecole des Sorciers, J. K. Rowling

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant nommé Hagrid,vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

 

A l’heure où le confinement sévissait, j’ai décidé de lire tous les Harry Potter. J’en ai lu quelques uns dans mon enfance / adolescence, mais j’avais envie de relire la saga d’une traite. J’ai littéralement dévoré l’histoire du sorcier à lunettes et de ses deux acolytes. Un retour en enfance qui été plus que bienvenu en cette période compliquée que nous avons traversée ! 

Ce premier tome nous fait irrémédiablement plonger quelques années en arrière. Je me suis revue, petite, sur le canapé de la maison de mon enfance, à regarder les aventures du célèbre Harry Potter avec mes parents. Mon enthousiasme pour lire le livre était alors moins grand à l’époque que pour regarder le film. 

Pourtant, en lisant le roman de nombreuses années plus tard, je découvre les personnages à travers les mots alors que je les connais si bien par l’image ! Je fais marcher ma mémoire en me souvenant du Chemin de Traverse si vivant, du Poudlard express fumant et de la magie de la traversée du lac réservé aux premières années. J’ai eu plaisir à découvrir la manière dont Ron, Hermione et notre héros principal se lient d’amitié, et comment Drago devient leur ennemi.

J. K. Rowling pose les bases de son univers et nous ensorcelle avec davantage de magie blanche que de magie noire. C’est un livre qui fait rêver et qui offre un réel chemin pour s’échapper quelques temps des routines qui peuvent être les nôtres. On découvre ce monde en même temps qu’Harry et je pense que si les livres ont si bien fonctionné, c’est parce qu’on entre dans cet univers à travers les yeux d’un enfant.

Les thèmes abordés sont donc relatifs à Harry : la magie bien sûr, la découverte, l’amitié et la prise d’autonomie. Toutefois, J. K. Rowling nous immerge dans ce monde avec parcimonie et on sent, dès le tome 1, qu’elle en a encore beaucoup à nous faire découvrir. 

 

Maintenant que l’univers d’Harry Potter est plus ou moins révélé dans son intégralité, j’ai adoré remarquer des petits clins d’oeil qui sont en fait des pistes que J. K. Rowling a su réutiliser comme par exemple le manuel écrit par Norbert Dragoneau qu’Harry doit trouver pour ses cours. On sait aujourd’hui que Norbert Dragoneau est le protagoniste des Animaux Fantastiques

Vous l’aurez compris, à l’instar d’une fillette de 10 ans découvrant l’univers des sorciers, je me suis aussitôt jetée sur la suite des aventures d’Harry, Ron et Hermione.

 

 

Film réalisé à partir du roman : (cliquez sur l’affiche)

Je partage !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
12 × 11 =