Une Vie entre deux océans, à l’écran

Réalisateur : Derek Cianfrance

Date de sortie : 2016

Acteurs principaux : Alicia Vikander, Michael Fassbender, Rachel Weisz

Le roman éponyme est tellement bien détaillé dans les sentiments qu’il est difficile de l’adapter fidèlement. Même le jeu des excellents acteurs qui ont fait leurs preuves depuis plusieurs années (AliciaVikander, Michael Fassbender, Rachel Weisz) ni suffit pas. Sans avoir lu le livre, c’est l’histoire de destins qui s’entrechoquent, s’entremêlent et se détruisent entre eux. On comprend les motivations de chacun des personnages mais en deux heures, l’intrigue défile rapidement. Les scènes sont trop rapides pour que l’on ait bien le temps d’appréhender la profondeur des âmes des personnages. Le dilemme est bien présent, mais j’ai préféré le roman où les sentiments et les consciences sont davantage développés et plus subtiles.

Le thème fort de ce film qu’est la maternité est magnifiquement porté par Alicia Vikander dont la performance en mère brisée est remarquable. Michael Fassbender joue bien l’homme renfermé mais assez mal l’homme torturé par ses souvenirs et son incompréhension d’avoir survécu à la guerre alors que tant d’autres y sont morts. D’une certaine façon, il manque d’expression pour exprimer la complexité du personnage.

Pour le rôle d’Hannah, je me représentais une actrice qui joue la veuve éplorée et détruite, véritable fantôme errant dans la ville de Partageuse. Cependant, le réalisateur n’a pas vraiment donné cet aspect « errant » au personnage, ce qui fait que l’on ne peut comprendre l’ampleur de la douleur qui ravage Hannah. Dans le livre, le personnage est réellement l’ombre d’elle-même alors qu’elle parait trop sociale dans le film.

C’est donc un film mitigé : il est bien si l’on n’a pas lu le livre mais en comparaison, il manque la profondeur psychologique qui fait tout le roman.

Je partage !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 − 22 =