Joël Dicker

Joël Dicker, né à Genève en 1985 est un écrivain suisse de langue française. Sa mère est libraire et son père, professeur de français. A l’âge de 19 ans, il intègre le Cours Florent à Paris, puis revient étudier le droit à l’Université de Genève dont il est diplômé en 2010.

Passionné très jeune pour la musique et l’écriture, il fonde, à 10 ans, La Gazette  des Animaux, une revue sur la nature qu’il dirige pendant sept ans. Il reçoit alors le Prix Cunéo pour la protection de la nature et est désigné « plus jeune rédacteur en chef de Suisse » par La Tribune de Genève. En 2005, sa  nouvelle Le Tigre est primée dans le cadre du Prix International des jeunes auteurs et publiée dans le recueil des lauréats aux éditions de l’Hèbe.

Son premier roman, Les Derniers jours de nos pères, reçoit le Prix des écrivains genevois en 2010. En 2012, Joël Dicker est plus largement remarqué grâce à son deuxième roman, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, traduit en 40 langues et vendu à 5 millions d’exemplaires à travers le monde. Ce roman fait partie de la première sélection pour le prix Goncourt et le prix Femina. Il reçoit le prix littéraire de la vocation Bleustein-Blanchet, le Grand Prix de l’Académie Française, le prix Goncourt des lycéens, le Prix Segalen et le prix Tulipe.

Par la suite, Joël Dicker publie Le Livre des Baltimore en 2015 puis La Disparition de Stéphanie Mailer en 2018.

Pour accéder au site de l’auteur, cliquez ici.

Je partage !