Amour entre adultes, Anne Ekberg

L’amour à mort.

Caché dans l’obscurité, sous la pluie, Christian est assis au volant de sa camionnette. Il attend sa femme, Leonora. Tous deux sont mariés depuis vingt ans, ils ont un fils, tout semble leur réussir. Soudain, il voit la silhouette de Leonora qui court. Il serre le volant de toutes ses forces. Leur première rencontre, leur premier baiser, leur histoire d’amour… il essaie d’oublier. Il ne doit pas penser qu’elle est sa femme, ni même un être humain. D’ailleurs, est-elle encore sa femme ? C’est davantage une menace, quelqu’un qui, s’il ne fait rien, va détruire sa vie. Il a pris sa décision, une décision terrible. Il n’a pas le choix. Il appuie sur l’accélérateur. Il voudrait pouvoir fermer les yeux mais c’est impossible. Une dernière image avant le choc : la queue de cheval de Leonora qui se balance en rythme dans la pluie. Trop tard pour changer d’avis. Une scène terrifiante : un homme s’apprête à tuer sa femme. Ce qui s’est passé avant ? Ce qui va se passer après ? Personne, pas même le plus perspicace des lecteurs, ne saurait le soupçonner.

 

 

Merci à Babelio et aux éditions Cherche Midi pour m’avoir fait découvrir Amour entre adultes d’Anna Ekberg qui se lit comme un thriller psychologique. Rapidement, on est plongé dans les méandres d’un mariage qui dure depuis plusieurs années. Ce couple, qui a pourtant été solidifié quand son enfant est tombé malade, se fissure du jour au lendemain quand Leonora comprend que Christian la trompe.

En ouverture, on lit la scène où Christian tue sa femme. La suite du roman est un retour en arrière entrecoupé de passages où le policier qui a été en charge de l’affaire, Holger, raconte le déroulé de l’enquête à sa fille. D’entrée de jeu, on se demande comment ce couple en vient à se détester de manière aussi violente. On comprend ensuite que c’est ainsi : certaines vies se déchirent alors que d’autres restent unies. Chose très intéressante, c’est Leonora qui devient violente une fois qu’elle apprend que son mari a une maîtresse. C’est elle qui lui rend la vie impossible, le fait chanter et le suit partout. Pourtant, au début de l’histoire, c’est bien Christian qui la tue alors qu’il est décrit comme un mari gentil, presqu’inoffensif, qui ne cherche qu’à être heureux. Pendant de nombreuses pages, on se demande comment la situation a pu se retourner contre Leonora au point que son mari en vienne à la tuer…

Les passages où le policier Holger raconte l’enquête à sa fille m’ont laissée de marbre. Je trouve ces scènes inutiles et dérangeantes dans la mesure où elles ralentissent le roman qui, sans elles, a un excellent rythme !

Amour entre Adultes est plein de surprise et tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. L’étude de la psychologie humaine en amour est un thème fort qui parle à tout le monde. Anna Ekberg a trouvé une manière poignante de l’aborder et dans laquelle elle distille des milliers de petites vérités qui nous permettent sinon de nous identifier, au moins de comprendre la facilité avec laquelle l’amour peut faire tomber dans l’excès. Excès de réaction et excès d’acte.

Je partage !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =