La Bâtarde d’Istanbul, Elif Shafak

Chez les Kazanci, Turcs d’Istanbul, les femmes sont pimentées, hypocondriaques, aiment l’amour et parlent avec les djinn, tandis que les hommes s’envolent trop tôt – pour l’au-delà ou pour l’Amérique, comme l’oncle Mustafa.

Chez les Tchakhmakhchian, Arméniens émigrés aux Etats-Unis dans les années 20, quel que soit le sexe auquel on appartient, on est très attaché à son identité et à ses traditions.

Le divorce de Barsam et Rose, puis le remariage de celle-ci avec un Turc nommé Mustafa suscitent l’indignation générale. Quand, à l’âge de vingt et un ans, la fille de Rose et de Barsam, désireuse de comprendre d’où vient son peuple, gagne en secret Istanbul, elle est hébergée par la chaleureuse famille de son beau-père.

L’amitié naissante d’Armanoush Tchakhmakhchian et de la jeune Asya Kazanci, la  » bâtarde « , va faire voler en éclats les secrets les mieux gardés.

 

 

La Bâtarde d’Istanbul est un livre profondément humain. On suit le destin de deux jeunes filles, Amy et Asya. Tout les oppose et bien sûr, elles vont se rapprocher. Amy est d’origine américaine-arménienne tandis qu’Asya est Turque. Amy débarque dans la famille d’Asya, constituée uniquement de femmes (mère, tantes, grand-mère) pour y mener une enquête sur le génocide arménien, poussée par des cyberamis rencontrés sur internet. Ils alimentent ensemble un forum exclusivement réservé aux Arméniens. Amy arrive à Istanbul avec une montagne de questions : comment les Turcs se situent-ils par rapport à cette page noire de leur histoire ? Ont-ils des remords ? Le reconnaissent-ils ? 

Plusieurs questions intéressantes sont abordées dans ce roman : la place de la femme dans un pays, anciennement républicain et maintenant profondément islamiste ; les questions de mémoire propre au génocide arménien ; l’évolution d’une jeune femme dans un univers de femmes ; les fondations instables des familles aux secrets inconnus mais lourds à porter.

Il m’a rarement été donné de lire un livre aussi ouvert sur des cultures différentes, aussi objectif sur les forces en présence, aussi clair et pédagogique dans ces explications… et qui mêlent tout ça avec un humour subtil !

Une vraie pépite pour se plonger dans la culture turque (avec plein de plats listés au fur à et mesure du roman !).

Envie d'en parler ? 👇

Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 + 20 =