dave eggers le cercle the circle

Le Cercle, Dave Eggers

Quand Mae Holland est embauchée par le Cercle, elle n’en revient pas. Ce géant d’Internet relie e-mails, réseaux sociaux et transactions bancaires dans un système universel, clé de voûte d’une société numérique prônant la civilité et la transparence. Mae se passionne pour son nouveau travail – même s’il l’absorbe entièrement, l’éloignant de ses proches, et même si elle s’expose aux yeux du monde en participant au dernier projet du Cercle, une avancée technologique aussi considérable qu’inquiétante… Ce qui ressemble d’abord au portrait d’une femme ambitieuse devient rapidement un roman au suspense haletant, qui étudie les liens entre vie privée et addiction aux réseaux sociaux, et interroge les limites de la connaissance.

 

 

« Les secrets sont des mensonges.

Partager, c’est aimer.

Garder pour soi, c’est voler. »

– Mae

 

« Individuellement, vous n’avez aucune idée de ce que vous faites collectivement. »

– Mercer

 

Nos vies ont toujours eu deux aspects bien différents et jusqu’alors distincts : la vie privée et la vie publique. Dave Eggers imagine une entreprise, le Cercle, dont le but principal est d’anéantir l’anonymat du net afin de rendre les échanges plus cordiaux. La société est comme un monde à part : elle se situe sur un campus paradisiaque avec des dortoirs confortables, des airs de pique-nique, des terrains de tennis, un aquarium, des cafétérias, un magasin où l’on trouve tout ce qu’on veut, etc. L’entreprise parfaite, en apparence, qui prend soin de ses employés. Mais eu fur et à mesure qu’il s’étend, le Cercle collecte toutes sortes d’informations personnelles et les archive sur le cloud, les rendant ineffaçables.

Mae, une jeune femme de vingt-quatre ans fraichement arrivée dans la société, adhère au concept de la vie privée qui devient publique. Bien sûr, dans un premier temps, les choses ne sont pas présentées ainsi. Par exemple un employé souhaite mettre en place un programme pour empêcher les enlèvements d’enfants. Pour cela, il préconise qu’une puce soit implantée dans chaque enfant afin de vérifier sa localisation. Les parents sont d’accord et raffolent de cette solution qui mettra leurs petits à l’abri. Les gens adhèrent, donc, mais ne voient absolument pas qu’à long terme leurs enfants – de futurs adultes – auront cette puce implantée de manière définitive…

Le problème que soulève ce livre, c’est celui de nos libertés, de nos droits et du respect de la vie privée que l’on peut perdre si on n’est pas vigilant. Le Cercle pose également la question de la surinformation. Le bureau de Mae contient d’abord un écran d’ordinateur, puis deux, puis trois, puis quatre, etc. Elle doit contrôler tous ces écrans en même temps, répondre à des milliers de messages de gens qui la « suivent » ou lui envoient des « zings ». Au début, on lui reproche même de ne pas assister à une soirée mais c’est uniquement parce qu’elle n’avait pas vu le message tant elle se retrouve noyée d’informations.

Au fil de la lecture, on a envie de dire à Mae qu’il faut qu’elle s’arrête, qu’elle proteste contre ces pratiques qui bafouent les libertés. Seulement Mae approuve absolument tout ce qui se passe et ce monde qui se forme autour d’elle lui parait normal. Certains personnages se dressent contre cette surenchère de relations sociales superficielles et de divulgations de données privées. Ils tentent de mettre Mae en garde, lui conseillent de revenir à un mode de vie moins informatisé, mais la jeune femme semble sûre d’elle et des bienfaits du partage.

Ce livre nous tient en haleine et mes questions principales ont été : « Jusqu’où le Cercle ira-t-il ? », « Y aura-t-il un point de non retour franchi ? », « Mae va-t-elle prendre conscience du nouveau monde qu’elle contribue à créer ? ». Autant de questions dont les réponses sont apportées avec brio et aux instants qu’il faut. On n’attend jamais trop, il n’y a pas de lenteurs, les personnages sont aussi attachants qu’horrifiants. Un magnifique livre pour réfléchir à l’évolution possible de nos sociétés.

 

Film réalisé à partir du livre : (cliquez sur l’affiche)

 

Je partage !

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 + 25 =